Lire +



Lire +

Stratégie nutritionnelle Ironman Extrême Swissman (Ed. 2018)


Je suis biologiste, diététicienne, spécialisée dans le suivi nutritionnel de patients atteints de dérèglements hormonaux.

Athlète depuis toujours et Triathlète depuis 2013, de longue distance, depuis 2015, j’ai voulu combiner mes connaissances professionnelles avec ma passion afin d’en tirer le meilleur profit.

En effet, comme vous le savez tous, les hormones sont les messagers qui transmettent l’information entre les différents organes, et permettent de réguler les métabolismes en fonction des conditions internes et externes auxquelles est soumis notre organisme; il s’agit d’un immense et complexe réseau de circulation, où se croisent, et communiquent entre elles toutes les molécules de l’information, à l’image d’un réseau autoroutier, où, en plus des hormones régulatrices des grands métabolismes (adrénaline, insuline, hormones thyroïdiennes, oestrogènes, testostérone, aldostérone,…) se retrouvent aussi les cytokines de l’inflammation, les neuromédiateurs ainsi que toutes les petites molécules étrangères apportées de l’extérieur (perturbateurs endocriniens). 

Au même titre, qu’un retour de vacances sur “l’autoroute du soleil”, dès qu’un incident, accident ou mauvaises conditions météorologique surviennent, le trafic routier est perturbé, plus ou moins longtemps, de manière plus ou moins grave et les alentours proches ou autres voies secondaires sont elles aussi indirectement touchées.

Afin de rétablir la fluidité du trafic et son bon fonctionnement, il faut que chaque “véhicule”, c’est à dire chaque hormone ou molécule impliquée ait sa structure, sa voie de circulation, ses récepteurs ainsi que sa fonction, préservés et dans un état de fonctionnement optimal.


Lire +



Lire +

Extrem Ironman Nutrition Plan - Journal de bord - Partie 2: L’alimentation avant course


Bon on le sait, mais il est bon de le rappeler:

48 heures avant la course il faudra éviter:

  • la viande rouge (moi je respecte pas trop) et les fromages à pâte dure;
  • le lait, mais on pourra les yaourts et le fromage frais;
  • les fibres, les végétaux crus, les céréales intégrales et les légumineuses;

et préférer:

  • les fruits et les légumes en jus, compotes, bouillons, crèmes, purées;
  • ajouter des hydrates de carbones à tous les repas;
  • nous hydrater un max avec une eau bien minéralisée entre les repas, toute la journée;
  • ajouter de l’huile d’olive à froid en consommation modérée afin de ne pas accélérer le transit.

Parfait, mais à tout celà il faut ajouter que l’on ne sera pas à la maison, le plus probablement en voiture, et qu’il ne nous reste que les supermarchés, les cafets de l’autoroute et les restaurants pour nous ravitailler le jour avant; de plus, on sait même pas si on pourra cuisiner dans le bungalow, alors comment on fait ??


Lire +
Copyright © 2020 Laurence Lestang - Nutrition & Health
Powered by