Jeûne Intermitent - Intermittent Fasting


Le jeûne intermittent est un nouveau schéma d'alimentation que j'utilise de plus en plus en consultation car il propose une approche non pharmacologique pour récupérer et améliorer l'état physique, physiologique et de santé de certains patients.

Il consiste à récupérer et à travailler les biorythmes des personnes qui en ont besoin pour qu'elles puissent tolérer des intervalles de peu ou pas de nourriture à certaines heures de la journée et/ou certains jours de la semaine.

Pendant cet intervalle, qui dure généralement entre 15 et 18 heures (sous prescription médicale) dans mon cabinet, le patient doit seulement répondre à une hydratation sans limite à base de bouillons de légumes clairs (soit des infusions de légumes de saison de préférence non traités par pesticides), d'eau, d'eau gazeuse, d'infusions, de thé, de café sans sucre et sans lait.

Jusqu'ici, ça a l'air facile à mettre en place, et pas si difficile à appliquer, avec un peu de volonté et d'organisation; cependant, au fil des années, je me rends compte que le plus importante dans un jeûne intermittent, c'est tout ce qui mange et vit en dehors de ces 15 ou 18 heures.

En fait, je me rends compte que tous les patients ne réagissent pas de la même manière au jeûne intermittent, ce qui en fait un outil qui devrait être largement utilisé chez une personne capable de l'intégrer et qui peut vraiment apporter de réels avantages; Tout le monde ne peut ou ne peut pas.


Lire +



Lire +



Lire +

Stratégie nutritionnelle Ironman Extrême Swissman (Ed. 2018)


Je suis biologiste, diététicienne, spécialisée dans le suivi nutritionnel de patients atteints de dérèglements hormonaux.

Athlète depuis toujours et Triathlète depuis 2013, de longue distance, depuis 2015, j’ai voulu combiner mes connaissances professionnelles avec ma passion afin d’en tirer le meilleur profit.

En effet, comme vous le savez tous, les hormones sont les messagers qui transmettent l’information entre les différents organes, et permettent de réguler les métabolismes en fonction des conditions internes et externes auxquelles est soumis notre organisme; il s’agit d’un immense et complexe réseau de circulation, où se croisent, et communiquent entre elles toutes les molécules de l’information, à l’image d’un réseau autoroutier, où, en plus des hormones régulatrices des grands métabolismes (adrénaline, insuline, hormones thyroïdiennes, oestrogènes, testostérone, aldostérone,…) se retrouvent aussi les cytokines de l’inflammation, les neuromédiateurs ainsi que toutes les petites molécules étrangères apportées de l’extérieur (perturbateurs endocriniens). 

Au même titre, qu’un retour de vacances sur “l’autoroute du soleil”, dès qu’un incident, accident ou mauvaises conditions météorologique surviennent, le trafic routier est perturbé, plus ou moins longtemps, de manière plus ou moins grave et les alentours proches ou autres voies secondaires sont elles aussi indirectement touchées.

Afin de rétablir la fluidité du trafic et son bon fonctionnement, il faut que chaque “véhicule”, c’est à dire chaque hormone ou molécule impliquée ait sa structure, sa voie de circulation, ses récepteurs ainsi que sa fonction, préservés et dans un état de fonctionnement optimal.


Lire +



Lire +
Copyright © 2020 LO2 Science Sport Nutrition
Powered by